Pas si PETIT que ça !

Cher toi,

A l’occasion de ton anniversaire, on m’a conseillé de saisir ma plus belle plume et de t’adresser cette missive. Il paraît que la pratique de ce type de correspondance se perd, pour moi en revanche c’est une première. Bien sûr, il m’a d’abord fallu comprendre l’injonction « plus belle plume ». Lorsque j’ai fait le rapprochement avec les stylos utilisés par mes parents, j’ai vite compris qu’il me manquait encore quelque chose. Au bout de longues heures de recherche parmi mes ordinateurs, mes téléphones et mes tablettes tactiles, j’ai fini par dégoter une feuille de papier.

Reste plus qu’à m’appliquer, à éviter ratures et fautes car la ressource est rare ici. Pas sûr que je trouve une autre page blanche à la hauteur de l’hommage que je souhaite te rendre. Il faut reconnaître que vingt ans, ce n’est pas rien. Tu commences à te faire vieux mais tu as toujours su m’accompagner fidèlement. Dans les bons moments – ma rencontre avec Brice par exemple – comme dans les mauvais – ma rupture avec Brice par exemple. Encore maintenant tu sais trouver les mots adaptés à toutes les circonstances. Je t’envoie constamment en première ligne, c’est toi qui fonce courageusement au front, et pourtant tu es plein de discrétion. Tu ne t’étales jamais et c’est tout à ton honneur. La concision est ton maître mot. De toute façon c’est inscrit dans ton code génétique. Tu as été programmé pour.

Et dire que beaucoup veulent te mettre à la retraite. Une question de rentabilité et de gros sous sans doute. Accroche-toi, le Minitel, lui, a tenu trente ans.

J’espère qu’ils ne vont pas faire du jeune avec du vieux et te remplacer par une feuille, un stylo, et une enveloppe car je peux te dire que je commence à avoir mal au poignet. C’est plus confortable sur un téléphone. D’ailleurs il faut que je te laisse, tout ça me fait penser que je n’ai pas d’enveloppes et j’ai la désagréable impression qu’il me manque encore quelque chose…

En plus, je ne sais pas si mon forfait « courrier » est illimité. Je viens de remplir une page, j’ai dû l’exploser.

Et puis ce n’est pas tout ça, mais le langage texto c’est un autre niveau de littérature, quand-même ! C’est vif, ça percute, et c’est swag.

Allez, bon anniversaire mon cher SMS.

Je t’embrasse.

A tout de suite. Je redonne ce stylo à ma mère, il m’a fait écrire des phrases chelou, et j’arrive pour boire un coup.

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Chroniques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pas si PETIT que ça !

  1. Domi dit :

    Salut Mathieu, félicitations pour ton blog, et… bienvenue au club
    en toute amitié

  2. Yvon Allain dit :

    Salut Mathieu. Un petit coucou, c’est de rigueur. Ton dernier texte m’a plu. Célestin Brincoquin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s