Demandez le menu à Max !

Image

 

Le prolongement de « A table avec Max ».

Le service n’est pas la priorité de Max. Pour lui, les applications se trouvant déjà à table, ou plus exactement dedans, servir avec application relève de l’accessoire. Il s’intéresse bien plus à la couverture Internet qu’aux couverts, au QR code qu’à la cuillère à soupe. Sans doute parce que gamin, il a ingurgité des octets à coups de louches entières. En revanche, tout est pensé pour mettre le client joueur en condition. D’ailleurs, les serveurs sont d’abord recrutés  pour leurs qualités d’animation. Bien sûr, si les rinces doigts font l’objet d’une attention particulière, pour des raisons évidentes d’accès facilité aux jeux, il est impossible de manger sur le pouce, les mains étant susceptibles de se mettre en action à tout moment.

Mais n’imaginez pas que Max relègue la qualité des mets et des plats en arrière-cuisine, non, juste après la carte des applications, il vous proposera celle de ses spécialités. Le jeune patron, en s’adaptant, parvient à cuisiner ses recettes phares tout au long de l’année. Ce qui, entre nous, lui permet de ne jamais changer ses menus et d’axer ses efforts sur le développement des programmes informatiques et ludiques. Après tout, c’est ce que le client réclame, et le client est roi ! A ce propos, pour développer vos talents de joueurs d’échecs et de dames, vous accompagnerez vos parties du fameux « Echec et pâtes » ou du non moins couru « croque ma dame », après avoir dégusté le « forum arrangé » et savouré une salade mailée en entrée. Les féculents ne vous attirent pas ? Découvrez alors le choix en fibres optiques, la souris d’agneau et ses poireaux sans fil notamment. N’abusez toutefois pas de cette large gamme, au risque de vous retrouver game over ! Peut-être serez-vous également tenté par le wi-filet de bœuf, avec ses wi-frites en illimité – mais pas gratuites –  ou les autres pièces de viande. Cependant, force est de reconnaître que là où certains chefs excellent sur l’onglet de veau, Max se contente de l’onglet Excel. Attention, avant de venir, il faut savoir une chose : toutes les viandes sont cuites à Power Point. Quant au dessert, vous le commanderez en deux clics et trois tapotements depuis votre table, la poire étant la plus demandée car présélectionnée d’office. C’est la bien-nommée « poire cochée » de Max. Cela étant, le patron se fournissant chez Apple, le restaurant ne manque jamais d’entremets à base de pomme. Enfin, si vous êtes pressés et souhaitez ramener un souvenir de votre passage, choisissez le coin « selfie-service ».

Evidemment, les bugs informatiques constituent la hantise de Max. Ainsi, on ne vous servira jamais les boissons dans un pichet, de peur que la table connectée tombe en carafe. L’eau est donc en bouteille, issue de la source Wikipédia. Pour conjurer le sort, Max évite la confection des cookies et a fait installer une hotte-line aspirante. Et maintenant que l’affluence est au rendez-vous, que les coups de feu ne sont plus rares en cuisine, il songe à équiper les lieux d’un pare-feu.

Bref, chez Max, tout le monde y trouve son compte, des habitués aux serveurs. Ces derniers, spécialistes du web, font volontiers quelques extra-net à la recherche de pourboires. Des pourjouer, même !

 

 

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Demandez le menu à Max !

  1. Madeleine Deproost dit :

    On se régale toujours avec toi 😉

  2. voici un article plein d’humour 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s