Objets connectés, mariage branché

objets connectés

 

Si le mariage traditionnel a du plomb dans l’aile, l’union 2.0 a le pixel en poupe et l’octet virevoltant. Fort de ce constat, Brice a planché d’un coup de tête et d’un clic de souris sur un projet inédit. A l’heure du tout connecté, il monte une agence matrimoniale à la pointe de la modernité et à celle de l’actualité. Etre à la pointe ne lui suffit en effet pas, il préfère en avoir une d’avance. Bien sûr, un objet connecté ne l’est pas à l’achat, et il s’agit de ne pas le relier au premier venu. C’est un des principes fondateurs de sa société.

En un temps record, Brice devient expert de l’union entre objets et smartphones. Au moment d’ouvrir sa boutique en plein Paris, il ne se doute pas que le gratin de l’électroménager, de la literie et du mobilier défilera dans son magasin à la recherche de la carte SIM sœur. Lui joue la franchise, tenant un discours dépourvu de baratin et autres promesses sans lendemain. Ainsi, maintenant que personne ne croit plus aux liaisons sans nuages, il annonce d’emblée la couleur. Il y aura bien un nuage, un seul : le cloud ! Pour les béotiens, c’est un gros nuage qui renferme les souvenirs du couple. Le smartphone a beau être doué d’une empathie certaine, il ne peut ingurgiter toutes les confidences d’un pèse-personne, d’une brosse à dents ou d’un oreiller. Il délègue donc au cloud le stockage de ces informations.

Brice s’occupe de tout, de la formation des couples à la fête en passant par la célébration de l’union. Il dépasse le rite du oui en proposant évidemment le wi-fi. Chez lui, on se transmet le hashtag au doigt avec une facilité déconcertante, le courant passant sans branchement aux prises de becs. Le bouquet de la mariée est numérique et les témoins lumineux. Pour l’occasion, le téléphone se met sans coup de fil férir sur son 36 18, se parant de ses plus beaux habits à bits et de sa coque la plus élégante, la bien-nommée coquette. Un véritable mariage branché ! Le jeune homme s’adapte aux critiques en tenant la dragée haute aux sceptiques et l’acidulée à la disposition des aspirants.  Quel que soit le modèle de l’appareil, Brice fait face. S’il n’est ainsi pas simple de connecter un aspirateur à un téléphone, la lune de MIELE n’en est que plus intense.

Cependant, une ombre à la tablette a récemment douché l’enthousiasme de l’entrepreneur. De jeunes mariés se sont pointés chez lui pour remettre les points entre les 2 et les 0. Des époux SHARP qui se cherchaient des poux et s’écharpaient devant les clients. Il a su immédiatement qu’il lui faudrait diversifier son activité. Un élément imprévu venait de gripper la réussite de Brice : L’Homme. Si les objets apparaissent fiables et fidèles, leurs propriétaires beaucoup moins. Ils papillonnent et se montrent instables, n’hésitant pas à se débarrasser de leurs appareils pourtant au sommet de leur forme. En général, les téléphones en font les frais les premiers, le pauvre objet connecté devenant victime collatérale. Un ménage à trois, ce n’est jamais bon, Brice en faisait l’amère expérience ! L’estocade a été portée par un téléphone dernier cri prompt aux hurlements suraigus : « j’en peux plus, la prochaine fois, j’irai chercher ma mie chez BOULANGER ! ». Ce soir-là, Brice a vidé son sac auprès de son aspirateur non connecté avec une nouvelle idée en tête. Il proposera ses services au cloud, comme psychologue, avant que le nuage ne finisse en dépression, abattant des milliards de données trop lourdes à porter sur la tête de ces abrutis ultra-connectés !

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Nouvelles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Objets connectés, mariage branché

  1. Wen dit :

    Jubilatoire.
    Tu as été particulièrement bon sur celui-là. J’aime beaucoup, beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s