File d’attente pour téléphone sans fil

apple-logo-blue

 

Un rapide coup d’œil à la foule hystérique suffit à confirmer l’ultrabsurdité de notre époque connectée, et vice versa. C’est jour de lancement de l’I-phone 6 dans cette ville de l’Ouest américain qui accueille des milliers d’aficionados braillards tentant de ne pas perdre leur nord digital, et d’accéder à bon port, parmi lesquels le port USB. Si le monde avance sur la tête, eux ont bien les pieds sur le tapis rouge qu’on leur déroule et les doigts sur leurs smartphones. A leur visage illuminé – pour ne pas dire d’illuminés – on voit bien que leur quête de la meilleure résolution fait écran à une quelconque prise de bonnes résolutions. Pas de déconnexion en vue, mais la promesse, au bout de l’attente, de la crème de la crème, l’écran total, le graal de la téléphonie et sa panoplie intégrale d’applications marquées du sceau de la pelure de pomme.

La cohorte de fans s’ébroue, revisitant l’art de la file afin de célébrer un appareil qui en est dépourvu. L’accro aux crocs acérés piétine, collé-serré à ses semblables et à son futur ex- mobile. Cependant, pour éviter tout accroc avant la rencontre de l’icône, la foule iconoclaste se voit proposer des I-cônes de glace. Quand on les observe, aucun doute possible, cette avancée dite majeure ne sera pas mise à l’index de sitôt. Le pouce a de beaux jours devant lui et une diagonale d’avance sur un éventuel remplaçant. Tous payeront rubis sur l’ongle du doigt de leur choix, comptant et contents de leur prise. Plusieurs centaines d’euros pour mettre au placard un téléphone passé de mode et pourtant en très bon état de marche. Ça fait cher la diagonale !

Mais qu’espèrent-ils une fois l’objet en poche ? Un regain de sex-apple ? Des contacts virtuels toujours plus nombreux en tapotant sur la vitre froide ? Une illusoire  puissance? Ne confondent-ils pas tendance et dépendance, affection et infection ? A la sortie, ils réaffirment tous leur sentiment d’appartenance à une communauté. Celle de la firme à la pomme. En réalité, à la façon dont ils peinent à couper le cordon, on comprend la proximité d’une forme d’I-coutumance ! Et pour cause, comment voulez-vous alimenter la bête si elle n’est pas branchée au secteur ? Alimentaire et cher Watt ! Comme quoi, un smartphone est à la fois en charge (souvent) et une charge (toujours) !

Pour ces irréductibles, c’est la même rengaine : difficile de gagner en autonomie sans rompre le lien avec l’appareil.

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Chroniques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour File d’attente pour téléphone sans fil

  1. denisgentile dit :

    et dans la file d’attente pour téléphone sans fil, j’ai reconnu la pomme de mon ami Phil ! Je l’ai appelé immédiatement et je lui ai dit « file de là ! » Il l’a fait et s’est acheté avec les mille euros économisés un billet d’avion pour Paris 🙂

  2. laurence délis dit :

    Quel parfum les I-cônes de glace ? A la pomme, cela va sans dire 😉
    Merci Mathieu, toujours aussi heureuse de te lire même si le temps ne me permet pas toujours de commenter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s