Wi-ski, sport d’hiver 3.0

chute de motsLes stations de sports d’hiver travaillent à l’avant-garde et à l’après ski. Elles font une fixation sur le tout-connecté, donnant un coup de fouet à la mue 1, 2 ou 3.0. Elles n’ignorent plus qu’un jour, les vacanciers ne feront plus de la pratique du ski leur priorité. S’ils dévalaient les pentes hors-piste, ils privilégieront bientôt les à-côtés. La révolution numérique est en marche.

A commencer par l’hébergement. Les hôtels troquent leurs étoiles contre des G, 3G, 4G ou 5G. Il faudra continuer à ramener vivres, draps et couvertures alors même que serveur et couverture seront fournis. Simple question de réseau et de sémantique. Si la cuisine ne présente aucune garantie d’être équipée, elle sera au moins connectée, transformée en kitche-Net. Ne comptez pas sur un employé vous portant les plats, le serveur en question n’ayant aucun intérêt à être à plat. La reconversion des pisteurs en véritables fournisseurs d’accès va de soi. En cas d’encombrement des pistes, ils se porteront garant de la charge pour éviter le Whiteout. C’est comme un blackout, mais à la neige. Le trafic sera apprécié à l’aune d’une nouvelle unité, en plus du Giga- ou du Terra-octet : le Vergla-octet.

Bien sûr, skier sera toujours possible. Et en wi-fi s’il vous plaît ! Grâce à des forfaits illimités. Rien que ça ! Ce que d’aucuns ne manqueront pas de nommer le wi-ski, quand d’autres considéreront sans scrupule et avec un humour bancal qu’il faut avoir de la bouteille pour pratiquer. Une bouteille à descendre cul sec. Joignant le geste à la parole, ils fonceront tout schuss et finiront les fesses mouillées, dans la poudreuse.

Le wi-ski a de beaux jours devant lui. Il est tout à la fois remonte-pente, descente, remontée mécan-hic et remontant. Formidable.

Munis de votre masque relié, des lu-Net, vous ferez étalage de vos talents emmagasinés lorsque vous passiez vos étoiles, devenues e-toiles depuis. Pour patienter sur le télésiège, vous inviterez d’un clic vos copains à jouer à Candy Surf. Tomber ne sera pas moins fréquent mais différent. Vous vous casserez ainsi la bi-Net. Ca fait tout aussi mal mais votre smartphone aura enregistré l’erreur à ne pas reproduire.

Les œufs vous propulseront toujours vers les cimes. Des œufs en pente. Qui ne sont pas sur le plat, donc. Mais connectés avant tout. Eux aussi bénéficieront du câble et du haut débit, malgré quelques jours sans réseau, devenant à ces rares occasions des œufs brouillés.

La gastronomie prendra le train en marche. Les I-tartiflettes s’imposeront, tout comme les autres spécialités à base d’Apple de terre.

Ces évolutions approchent à grands pas selon les sites Internet. A moins que ce ne soient des sor-Net, ces bêtises circulant sur la toile ?

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Chroniques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Wi-ski, sport d’hiver 3.0

  1. Ping : PIVOIBULLE’S WEEK | Miss Pivoibulle

  2. Grosse faiblesse pour le vergla-octet ! malicieux et agréable à ire, tout ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s