Couloirs de puces et passages cloudés

téléchargementLes technologies de pointe connaissent leur heure de gloire à l’heure de pointe. Moment choisi par les phubbers, espèce pullulante de piétons rivés à l’écran de leur smartphone, pour déferler sur les trottoirs. Le phubbing, mot valise à l’encombrement d’une grosse malle, provoque une pagaille sans nom. Ou avec nom : une pag’I-phone.

Jean-Luc, spécialiste français du phénomène, a pioché une idée lumineuse du côté de la Chine après un parangonnage dans les règles de l’art. Une trouvaille pas piquée des vers, mais que d’aucuns qualifieraient trivialement de piquée aux jaunes. Jean-Luc a déniché un concept plus transport hors du commun qu’en commun. En pleine expansion des modes de déplacement doux, hors de question selon lui de laisser sur le bas-côté les piétons connectés. Il faut dire qu’avec son cortège de collisions et d’embouteillages, le phubber fait peur aux élus. D’une certaine façon, les deux prônent la mobilité. L’un revendique avoir un mobile, les autres être mobile.

Au cours d’une séance du conseil municipal de sa commune où Jean-Luc officie comme adjoint à l’aménagement, il a donc exposé le principe. Dans une allô-cution ducte et octet, « à la conduite et au numérique », il a annoncé la création de couloirs dédiés aux phubbers. Bien décidé à favoriser la navigation de ses administrés en site Internet propre, il a détaillé une batterie de mesures. Il s’agit de séparer le piéton non connecté du péquin I-pattes. Ou comment distinguer les citoyens en ligne des  autres par des lignes blanches créant des bandes passantes et des e-tinéraires confortables. Les marcheurs munis de leur téléphone affranchi des fils depuis longtemps, sortiront des files pour de bon. Le trafic devenant fluide sur les artères de la commune, pourra reprendre de plus belle sur le Web.

Mais Jean-Luc souhaite aller plus loin que ses amis chinois. En partenariat avec les Voies Navigables de France, il créera des couloirs de puces, et un label « voies pommes vertes » sponsorisé par Apple. Des lieux où on lèvera son pouce sans être autostoppeur et où les passages piétons passeront de cloutés à cloudés.

Le phubber se verra délivrer un permis à puces et une carte sim grise en Préfecture. Des pénalités sur forfait seront appliquées aux contrevenants. Mais pas de panique, les règles de circulation et de stationnement s’assoupliront encore, le passage à l’Orange devenant autorisé et la gratuité de mise. Et ce grâce au déploiement de « free box » et de parkings antennes relais.

Il n’y va pas par quatre chemins, Jean-Luc, mais par cinq, six ou sept voies, pensant déjà à créer des couloirs par marque de téléphone ou par opérateur. Une question d’assurances en cas d’accidents.

Si une poignée d’anciens l’a regardé de travers, les geeks ont applaudi l’initiative.

Un véritable plébi-site !

 

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article, publié dans Nouvelles, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Couloirs de puces et passages cloudés

  1. Vivi dit :

    Oups! Je me demande si Jean-Luc a pensé aux passerelles entre les outils et l’offre très porteuse « d’Hadaube »sur le segment du Digital Marketing qui est aujourd’hui son principal cheval de bataille….. Kissous…. Je retourne sur mon nuage…en me grattant les puces….

  2. vincent dit :

    Un permis à puces ? oups
    Serait ce de la science fiction ou pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s