Voiture autonome et semi-conducteur

coccinelleManquait plus que ça ! La voiture autonome, modèle assoiffé de liberté capable de prendre son indépendance avant sa majorité, c’est pour demain.  Evolution majeure pour certains, elles seront en tout cas bientôt majoritaires. Des automobiles dans le vent et connectées, des berl-in calquées sur la qualité allemande et reliées à leurs propriétaires vernis par l’entremise de leur smartphone. Nissan avec son Qashqa-I et Hyunda-I s’y sont mis. Braquer coulera de source, les braquer beaucoup moins. Verrouiller sa caisse impliquera en effet de déverrouiller d’abord son portable ou de jeter un œil à sa montre connectée. Le tuning tombé en désuétude laissera sa place à la pratique d’i-tuning dans une voiture achetée plus que jamais pour sa pomme. Mais les nouvelles générations, selon le principe de l’autonomie revendiquée, n’en feront qu’à leur tête. D’abord sans volant, elles finiront par perdre les pédales et n’auront plus de contact avec l’accélérateur si ce n’est celui de starts-up florissantes les abreuvant d’applications high-tech tout aussi novatrices que superflues de prime abord. Elles iront passer leur permis toutes seules en sautant délibérément la case conduite accompagnée, obligeant les auto-écoles à une reconversion périlleuse. Le conducteur démuni n’aura plus lieu d’être, dépassé par les semi-conducteurs et les puces invasives éparpillées du châssis au pot d’e-chappement. On ne dira plus « ma voiture en a sous le capot », mais dans les phares – modèle nyctalope – sur le toit – série ludique amusant la galerie – ou dans les pneus – version trivialement appelée Nique Dunlop par un concurrent agressif.

Dans peu de temps, on ne pourra plus s’endormir au volant…il n’y en aura plus. En revanche,  boire et téléphoner redeviendra autorisé, ces nouvelles générations se voyant équipées de kits mains, oreilles et yeux libres.  Finis les airbags mal réglés et les crash-tests, place aux cr-hashtag-tests, essais de fonctionnement de l’application twitter. Les éthylotests connaitront un recyclage sur Inst-à-grammes, faisant des véhicules de tourisme de véritables réseaux sociaux ambulants ou rapides. Terminés les carambolages et les collisions meurtrières grâce à bison pucé. L’accident de la route sera tout au plus supplanté par les accidents du root. D’où l’importance de bichonner les voitures autonomes. Le temps des sièges crasseux, des tapis jamais dépoussiérés et des banquettes miteuses est révolu. Un virus se déclare tellement vite ! C’est d’ailleurs ce qu’ont revendiqué les principaux représentants des sièges aux dernières assises de la confédération.

Les associations luttant pour la sécurité routière, elles, s’inquiètent, déboussolées par ce changement d’ère. Seul Sam exulte, soulagé de pouvoir enfin trinquer après tant d’années de disette et de bons et loyaux services.

Côté marques, constructeurs et concessionnaires, pas de jaloux, tous les exemplaires sortis d’usine pourront saisir leur chance et intégrer les circuits les plus renommés : promesse d’une vie pleine de circuits intégrés. Evidemment, la tendance chagrine les adeptes de la conduite et du pilotage traditionnels, chafouins d’imaginer qu’un jour leur protégée puisse voler de ses propres ailes.

Mais qu’ils se rassurent, ces voitures autonomes sauront se montrer reconnaissantes : une reconnaissance vocale et digitale.

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article, publié dans Chroniques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Voiture autonome et semi-conducteur

  1. MonEncre dit :

    L’automobile autonome : rêve ou cauchemard ? J’espère que nous sommes sur la bonne voie et n’allons pas vers une désillusion. Brillant

  2. sevillaisne dit :

    encore un texte excellent Mathieu ! bravo pour I- car ben quoi ? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s