Cher MOI

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Cher MOI,

N’aie crainte, cette missive restera entre nous, ou plutôt entre moi. Il y a de ça quelques temps, j’ai écrit à TOI, les uns et les autres me reprochant à l’époque de ne parler que de moi. Le lascar n’ayant jamais daigné me répondre, j’ai moins de scrupules à me tourner vers MOI. Les majuscules, c’est pour que tu saches que je ne parle pas de TOI ni de moi, mais bien de toi. Tu suis ? Evidemment, parler de soi à tout va écorne son image. Pourtant, qui d’autre que toi est le mieux placé pour me comprendre ? Altère l’ego contre alter ego. MOI tout contre moi. Sache-le, si je me passe facilement de TOI, je fais rarement sans MOI.

T’écrire permet une prise de recul. Un détachement nécessaire accompli sciemment à l’aide de scies à moi. Si mes proches m’exhortent à ne faire confiance qu’à mes propres qualités et à mon instinct, aujourd’hui compter sur moi c’est voir double, moi et MOI. Cependant, tu restes ce pendant auquel je tiens. On ne fait toujours qu’un. Je tiens à MOI comme la prunelle de mes yeux. Cette distance m’amène à une analyse bénéfique. J’avoue que je passe souvent avant, me glissant dans la peau du sujet qui dicte sa loi, sa vision, ses orientations. Toi, en revanche, posté aux côtés de prépositions ou de verbes réfléchis, tu incarnes un stoïcisme à toute épreuve. Et à la réflexion dans le miroir grammatical, tu es tout moi ! Mon portrait caché derrière le verbe.

Ma missive participe aussi d’une stratégie à l’encontre des médisants destinée à semer le trouble dans leurs rangs. Ils espèrent de leur côté me faire basculer des « à moi ! » aux abois. Hors de question de mettre les eux dans le même panier et les moi sous le même toi. Je sais, je ne m’équipe en général que d’un panier ce qui m’oblige à laisser certaines personnes de côté, mais c’est une autre histoire. Je m’efface donc au profit de MOI histoire de brouiller les pistes en même temps que les « eux ». Savoir qu’ils ne vont rien y comprendre me réjouit.

A MOI maintenant de saisir la plume, moi je la repose. Au contraire de TOI resté muet, j’ai entière confiance en toi, tu sauras trouver les mots. Comme tu l’as constaté, j’ai pris sur moi. Cette introspection m’a chamboulé, mais de MOI à moi, je savais en mon for intérieur que j’avais un faible pour bousculer notre TRAIN-train. Voire notre train-bus, mais ce n’est pas la question.

Bref, je t’enjoins de me répondre. Ne me déçois pas, je tomberais des nues, ou pire, des nous. Je finirais alors par écrire à personne. A personne et rien qu’à lui. Autant te dire que les majuscules seraient alors le cadet de mes soucis. Il croulera sous les lettres. Une situation enviable pour personne. Ni pour toi, ni pour moi.

Bien à MOI.

Moi.

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Cher MOI

  1. auréliane64 dit :

    Je dois répondre à qui du coup ? A toi, vous ou lui?
    Bon dimanche!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s