Coup de filet

Difficile de trouver plus réfractaire à la cause militaire. On ne me compte pas non plus parmi les inconditionnels des séries télévisées. Et pourtant voilà une décennie que je ne loupe pas une miette de leurs campagnes, pas le moindre épisode, saison après saison. Scotché à leurs exploits et à mon canapé. Admiratif de leur attirail et de la façon dont ils fourbissent leurs armes avant le combat. Regardez-les choyer leurs munitions, couver leurs balles dont l’éclat regorge de promesses. Voyez comme ils sont prêts à livrer bataille, à lancer l’assaut, rompus à ces joutes de haut vol et à ces tirs millimétrés. La précision comme mantra. Au gré des stratégies, ils manœuvrent au large ou au près, ne craignant pas le contact mais sachant contourner si nécessaire. Puis dans un bruit assourdissant, le bras armé déclenche un tir surpuissant d’une justesse redoutable. Clameur du missile expédié, défense perforée. Le commando défie la gravité, tout se jouant entre sol et air. Planant à près de deux mètres au-dessus du théâtre des opérations, les tireurs d’élite délitent le bloc adverse. Ils achèvent le travail au sol dans un corps-à-corps entre gens bien entraînés. L’opération est un succès, le coup de filet assuré. Croyez-moi ou pas, la lutte, âpre, recèle d’infinies touches de poésie.
Dire que je me suis toujours montré frileux envers le patriotisme. Me voilà poussant la chansonnette, entonnant la Marseillaise comme jamais. Ici les parades annoncent une autre saveur, ponctuées d’une folie qui contrecarre l’ordre établi. Je suis aux anges. Bien sûr, les honneurs militaires à outrance me débectent. Et pourtant je ne suis pas insensible lorsque le chef des armées reçoit ces récidivistes aux multiples breloques.
Tout aussi méfiant envers la cause religieuse mais disposé à l’exception lorsque cette religion est partagée par tous les camps, sur tous les terrains. Celle du beau geste. Main gauche, main droite. Un jeu d’experts. Ceux du handball.

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article, publié dans Chroniques, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s