Fier de lance

Ce matin dans l’Océan l’immensité a changé de camp

Le géant sur son séant trimballe ses superlatifs, empoigne son destin et ne fait qu’une bouchée de l’embouchure

Caressant le large de ses tonnes par milliers, le voilà volant de ses ailes propres, luisantes, lustrées

La quille

Derrière, le vide en cale sèche toussote, réclame l’attention sous le regard ému des orfèvres du coin et l’œil placide des vignettes Tintin

Pas de panique il y a des coques en stock !

 

 

 

Publicités

A propos Mathieu Jaegert

...là où vont mes mots.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s